Axes de recherche

Axe 1 – Territoires : évolution des configurations territoriales et gouvernance

Sous la direction de :

        Karine Deharbe (Maître de conférences Histoire du Droit et des Institutions)
        Christophe Roux (Professeur des Universités Science politique)

L’axe « Territoires » comprend deux ordres de préoccupations qui constituent autant de sous-axes : l’évolution des configurations territoriales, d’une part, et les modes de gestion de ces territoires, d’autre part. Ces deux directions de travail ne sauraient toutefois être exhaustives d’autant que, l’étude des territoires renvoie inévitablement à celle de leurs mutations temporelles et de leur représentation.
Un premier ensemble de recherches porte sur l’évolution des configurations territoriales et des institutions afférentes. Ces évolutions, observables à toute époque et particulièrement sensibles à Nice en raison de l’annexion à la France en 1860, provoquent de nombreuses réactions, renvoyant à la question de leur légitimation.
Pazr ailleurs, Les territoires étudiés sont en perpétuelle reconstruction, notamment à travers le droit qui y est appliqué, les politiques publiques qui y sont menées et les pratiques sociales qui y ont cours. Ces questions nourrissent un second sous-axe consacré à la Gouvernance des territoires auquel contribuent plusieurs chercheurs du laboratoire.

1. Construction, reconfiguration et légitimation des territoires et de leurs institutions
    1.1. Configuration et reconfiguration des territoires
    1.2. Légitimation des territoires
2. Gouvernance des territoires
    2.1. La territorialisation du droit et des politiques publiques
    2.2. Les acteurs de la gouvernance territoriale

Axe 2 – Représentations : « présenter », « représenter », « se représenter »

Sous la direction de :

      Stéphanie Maccagnan (Maîtresse de conférences en Histoire du Droit et des Institutions)
      Christine Pina (Maîtresse de conférences en Science politique)

   
L’axe de recherche « Représentations » ouvre un champ de recherche riche puisqu’il permet des études juridiques et politiques variées : « présenter », « représenter » ou encore « se représenter ».
Cet axe vise à interroger diverses formes de représentations associées à l’activité juridictionnelle,aux institutions et organisations politiques et aux pratiques sociales. La notion de « représentations » se décline sous de multiples aspects : rapports entre représentants et représentés, avec notamment des entrées par l’histoire des idées politiques, le droit du sport et l’histoire de la justice ; structures politiques, sociales, économiques et associatives de représentation ; représentations imaginaires ou utopiques de la société. Cette notion englobe de multiples réflexions qui analysent différents niveaux de représentation politique, étudient les dimensions théoriques et empiriques des identités politiques et sociales et travaillent sur les parcours du personnel politique et judiciaire et les acteurs des partis politiques d’un point de vue historique et. Dans cet axe, seront analysés les enjeux contemporains liés à la question des représentations, tout en développant une réflexion sur les évolutions historiques des pratiques de représentation.
Ces recherches, menées de manière collective et de manière individuelle s’inscrivent dans trois thématiques transversales. La thématique « mandats » regroupe les recherches portant sur le rôle de représentant ainsi que sur la notion juridique de mandat. Les travaux portant sur les dimensions institutionnelles de la représentation constituent la deuxième thématique de l’axe. Les recherches menées dans le cadre de la troisième thématique portent sur les aspects symboliques et idéologiques des représentations.

1. Mandats politiques, mandats professionnels
    1.1. Élus locaux : histoire locale, parcours, stratégies
    1.2. Mandataires professionnels : avocats, agents
2. Evolutions des institutions représentatives et judiciaires
    2.1. Fédérations sportives
    2.2 La représentation judiciaire : le juge d’instruction et les magistrats des Sénats du royaume de Piémont-Sardaigne
    2.3. Evolutions des institutions politiques locales et partisanes
3. Constructions symboliques : valeurs, identités, idéologies
    3.1. Véhiculer des valeurs : l’image du sportif et le droit
    3.2. Construire l’espace public : opinions, identités et discours
    3.3. Penser l’évolution des sociétés : doctrines politiques contemporaines et anciennes, utopies et post-étatisme